Contact Infos

Statut de loueur en meublé : différences entre LMNP et LMP

Démarches pour débuter son activité

Avant de débuter son activité de loueur en meublé, il existe quelques démarches administratives à effectuer.

Que la location meublée soit professionnelle ou non professionnelle, une inscription au centre des formalités des entreprises est obligatoire.

  • – Tribunal de Commerce de la ville où se situe le bien (pour le LMNP)
  • – Auprès de l’URSSAF (pour le LMP)

Vous devez, tout d’abord, compléter le formulaire P0I (si achat seul) ou FCMB (si achat en indivision). Ils permettront d’obtenir un numéro SIRET, déclarer l’activité à l’administration fiscale (pour la mise en place de la télétransmission) et de choisir l’option fiscale.

L’administration fiscale envoie le numéro SIRET et un questionnaire complémentaire, le « 751-sd » demandant des précisions sur le bien. Ce questionnaire permettra à l’administration de pré-remplir le formulaire 1147, nécessaire pour le calcul de la CFE. Lorsque ce formulaire est retourné, les démarches initiales sont terminées.

Le formulaire P2P4I permet de rattacher un nouveau bien si vous louez déjà un bien en meublé.

.

Conditions pour être en LMNP ou LMP

Pour être considéré comme loueur professionnel, il faut que les 2 conditions soient remplies :

  • – Les revenus issus de la location meublée du foyer soient supérieur à 23 000 €
  • – Ces recettes sont supérieurs aux autres revenus du foyer (salaires, BIC…) soumis à l’impôt sur le revenu.

Un non-résident, ne déclarant par ses revenus du travail en France, peut donc se retrouver très rapidement dans la situation d’un loueur en meublé professionnel.

.

Différences entre LMNP et LMP

.

LMNPLMP
FiscalitéBénéfices Industriels et comme (BIC)
Option fiscale Régime micro ou réel (si revenu < 72 600 €), réel obligatoire si revenu > 72 600 € abattement de 50% si régime micro.
TVA Non assujetti sauf si bail commercial (résidence service gérée)
amortissement comptable possible si régime réel et LMNP classique (pas possible
dans le cas du LMNP Censi-Bouvard)
possible si choix du régime réel
Déficit imputable sur les revenus issus de la location meublée et
reportable sans limitation de durée
imputable sur les revenus globaux, reportable pendant 6 ans
Cotisations sociales Pas de cotisation sociale.
Prélèvement sociaux au taux de 17,2% sur les revenus
affiliation au régime des travailleurs indépendants (URSSAF)
taux de cotisation 2022
cotisation minimale : 1145 €
Plus-value à la revente Régime des particuliers : barème progressif
– exonération totale d’impôt sur le revenu si détention > 22 ans
– exonération totale de prélèvements sociaux si détention > 30 ans
Régimes des professionnels :
article 151 septies B du CGI
– exonération totale si activité > 5 ans et recettes < 90 000 €
– exonération partielle si activité > 5 ans et recettes comprises entre 90 000 € et 126 000 €
IFIassujetti à l’IFI (pas d’exonération possible) Exonération si :
– recette annuelle > 23 000 €
– activité considérée comme principale
– représente au moins 50% des revenus du foyer

Cet article vous a été utile ?
Partagez-le :

D'autres articles pourraient vous être utiles :

Vous avez un projet ? Besoin d'informations ? Nous pouvons vous aider, contactez-nous !

fr_FRFrançais